Pierre Jahan (1909 -2003), Photographe. Un homme, une passion, un témoin du XXème siècle.
1909 -2003 Pierre Jahan Photographe Un homme, une passion, un témoin du XXème siècle.

Célébrités

"L'approche d'un écrivain, ou de tout autre personnage public, varie évidemment suivant son caractère et sa notoriété. De tous ceux que j'ai photographiés, celui avec qui je fus le plus proche est Jean Cocteau. De notre première rencontre en 1941, une sincère amitié se noua et ne fit que se renforcer jusqu'à sa mort."


Exposition universelle de 1937

"J’habitais alors rue La Fontaine. L’Exposition était à deux pas de chez moi. J’y allais presque tous les jours muni de mon précieux coupe-fil de la préfecture. Je venais d’acheter pour mes vacances un minuscule voilier qu’avec la plus parfaite inconscience, je mis à l’eau au beau milieu de l’Exposition ; j’espérais prendre ainsi des clichés inédits. La brigade fluviale mis rapidement fin à mes essais de grand reportage : ce fut ma première contravention." 


L'Occupation

"1940 - 1941 : L'occupant n'est pas encore de trop mauvais poil ; la troupe a reçu l'ordre de se montrer compréhensive ; la phrase-clef est : « Malheueur la guaîre ». Cela ne dura pas."


Libération de Paris - août 1944

"En tant que membre du Comité de la presse clandestine, je me suis trouvé mobilisé le 20 août 1944 sous les ordres d'une grande gueule de journaliste qui, la veille, s'était offert deux galons de lieutenant. " Vous devez être partout où ça tire ", consigne d'autant plus facile que ça tirait de tous côtés. "


Retour des oeuvres au Louvre - 1946

"1946. René Huyghe, alors conservateur en chef du Département de la Peinture au Musée du Louvre, me téléphone pour me prévenir que le retour au musée des oeuvres d'art que l'on avait entreposées ou dissimulées en province allait commencer. Si j'avais envie de photographier cette opération je devais me trouver à la porte Donon tel jour à telle heure. Bien entendu j'y fus !"